Les principes de la location au maroc

Juridiquement, le contrat est obligatoire pour les locations commerciales ou à usage d’habitation, vides ou meublées, d’une durée supérieure à 30 jours. Le prix et les conditions de locations sont définies par les deux parties, transcrits sous forme de contrat signé et légalisé.

Le contrat de bail

Juridiquement, le contrat est obligatoire pour les locations commerciales ou à usage d’habitation, vides ou meublées, d’une durée supérieure à 30 jours. Le prix et les conditions de locations sont définies par les deux parties, transcrits sous forme de contrat signé et légalisé.

Le contrat doit comporter : la date de location, le montant du loyer, la description du bien et l’usage de location …

La loi marocaine exige également que le bien proposé à la location doit être décent et vivable. Le propriétaire doit également avoir un état descriptif de l’état des lieux avant la location afin de la comparer avec l’état des lieux à la sortie (inventaire).

Les obligations du locataire

La loi marocaine exige au locataire de prendre soin du bien loué, et dans le cas où il ne paye pas son loyer, le propriétaire peut faire une demande auprès du tribunal pour l’autoriser à émettre un avertissement au locataire.

La caution ou garantie

Le dépôt de garantie ne doit pas dépasser deux mois de loyer. Ce dépôt devrait couvrir les loyers impayés et les dégradations éventuelles occasionnées par le locataire. Ce dépôt  doit être restitué dans un délai maximum de deux mois à compter de la date de remise du bien loué par le locataire.

Le prix du loyer

Le propriétaire et le locataire peuvent se mettre d’accord sur le taux d’augmentation ou de réduction du loyer.
L’augmentation ne peut avoir lieu avant un délai de 3 ans à compter de la date de conclusion de contrat.

La sous-location du bail

Le locataire n’a pas le droit de sous-louer son bail à une autre personne, à part si le propriétaire accepte cette sous-location et l’exprime par écrit.

Résiliation du contrat de bail

En cas de résiliation d’un bail, le locataire doit restituer le bien loué après la date convenu, il est également responsable de tout dommage ou réparation nécessaire.

Le propriétaire peut résilier le contrat de bail si le locataire utilise le logement dans un but autre que sa nature ou celui annoncé dans le contrat de bail, ainsi que la négligence ou le défaut d’entretien, et le défaut de paiement du loyer. À noter que le décès du locataire n’ouvre pas droit à la résiliation sauf en cas d’absence des ayants droit du défunt.

Retour haut de page
× Live Chat